Question de la semaine

Combien y a-t-il d'éco-quartiers à Nanterre?
 
facebook


Accueil Actualités « Nanterre en transition »
« Nanterre en transition » PDF Imprimer

okjardinagora015Sortir de la dépendance au pétrole, créer et soutenir des initiatives citoyennes locales pour réduire ses émissions de CO2, sa consommation d'énergie d'origine fossile, relocaliser une partie de l’économie et, au-delà,  rêver  la ville de l’après-pétrole : c’est le sens de la démarche « Ville en transition », née en septembre 2006 dans la petite ville de Totnes, en Grande-Bretagne. Un mouvement qui commence à essaimer en France, et qui intéresse en particulier un collectif d’associations de Nanterre*…

A l’origine, une idée plutôt consensuelle : les ressources en énergie fossile s’épuisent, il va falloir apprendre à l’économiser et à se préparer à l’après-pétrole… Or, presque 80% des 85 millions de barils de pétrole produits chaque jour sont utilisés comme carburants, le reste entrant dans la fabrication de multiples produits de la vie quotidienne : les cosmétiques, l’habillement (lycra, nylon), les plastiques, les engrais et pesticides, le macadam etc.
Pour relever ce défi -imaginer un fonctionnement local moins dépendant du pétrole- rien ne vaut l’action citoyenne, selon le mouvement Ville en transition.Une action où chacun peut se mobiliser, trouver sa place, agir à l’échelle individuelle et obtenir des résultats, sans attendre d’hypothétiques subventions ou budgets de fonctionnement.
La démarche « Ville en transition » se veut optimiste et affirme ainsi : « Nous avons développé des trésors d’ingéniosité et d’intelligence dans la course à l’énergie durant les 150 dernières années, il n’y a aucune raison pour que nous ne soyons pas capables d’en faire autant, et même davantage, dans la descente énergétique qui nous attend après le pic. »

Concours du repas de 80 kilomètres

Concrètement, « Ville en transition » encourage les citoyens à se prendre en main et à régler leurs problèmes grâce à des actions toutes simples, faciles à mettre en oeuvre au niveau local. Exemples : pour consommer moins de pétrole, il faut développer la production locale en matière d’alimentation. Kinsale, ville en transition située en Irlande, a ainsi lancé un « concours du repas de 80 kilomètres ». L’idée : réapprendre à cuisiner avec les produits locaux, repérer les manques (à cause des destructions de vergers par exemple) et tenter de les pallier –en relançant la plantation d’arbres fruitiers.

Autre exemple: le partage de jardin. Il s’agit de mettre en contact un propriétaire de jardin qui n’a pas le temps ou le goût de s’en occuper, de le cultiver au quotidien, et un habitant du coin qui souhaite jardiner –et qui habite souvent en appartement et n’a donc pas accès aux espaces verts. L’idée : créer du lien social tout en utilisant la ressource naturelle, faire pousser fruits, légumes et fleurs que les deux partenaires pourront se partager. Une idée tout à fait transposable à Nanterre selon Benoît Agassant de CEAN, une des associations cherchant à promouvoir la démarche « Ville en transition ».
« Ce qui est important à Nanterre », souligne Benoît Agassant, « c’est d’inscrire la démarche Ville en transition dans ce qui caractérise le plus la ville : sa dimension sociale et citoyenne. Ainsi, la ville soutient depuis plusieurs années une initiative associative qui promeut la mise en place de composteurs en habitat individuel. Mais 80% des Nanterriens vivent en habitat collectif, 20% seulement en habitat individuel, il faut donc élargir cette expérience qui ne correspond pas totalement aux préoccupations et aux besoins des Nanterriens, en développant la mise en place de composteurs collectifs en pied d’immeubles

Partager son véhicule

Autre idée à développer à Nanterre : le partage de véhicules. « Un certain nombre de Nanterriens ont des véhicules individuels qu’ils n’utilisent pas tous les jours pour aller travailler. D’un autre côté,  beaucoup d’autres Nanterriens ont besoin de temps en temps d’une voiture mais ils n’en n’ont pas… Comment mettre un place un système simple qui permette de prêter un véhicule qu’on n’utilise pas ? Comment régler les questions d’assurance, de responsabilité en cas d’accident etc. ? Ce système permettrait de créer un service, c’est quelque chose qui peut exister au niveau local sans passer forcément par une démarche de type Autolib pilotée par la ville. »
Chacune des initiatives pourrait être pilotée par l’association nanterrienne intéressée, selon la thématique habituelle de ses actions et de ses projets. 

La soirée de lancement officielle de la démarche « Nanterre en transition » aura lieu le 23 juin 2011 à l’Agora. Deux personnes du mouvement présenteront  diverses initiatives citoyennes réalisées dans le cadre des « Villes en transition » un peu partout dans le monde –et transposables à Nanterre. D’ici là, pour en savoir plus :
-vous pouvez visionner le film : « De la dépendance au pétrole à la résilience locale », 49 minutes passionnantes et concrètes expliquant la démarche
-vous pouvez trouver des informations sur le site http://villesentransition.net/ ou télécharger le "guide des initiatives de transition."
-vous pouvez contacter Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir. .

*Parmi les associations participant à la mise en œuvre de la démarche « Ville en transition » à Nanterre
-CEAN, consommer et échanger autrement à Nanterre
-La Soupe aux Cailloux
-Naturellement Nanterre
-Créamonde
-Attac
Un collectif ouvert « Nanterre en Transition » a été mis en place ; il a vocation à s’élargir à d’autres associations nanterriennes et à des citoyens.


 


+ 79
+ 0
 

Désolé, vous ne pouvez pas laisser d'avis.