Question de la semaine

Combien y a-t-il d'éco-quartiers à Nanterre?
 
facebook


Accueil Actualités La Terre est à nous.
La Terre est à nous. PDF Imprimer

laterreestanousMusique, danse, vidéo et théâtre en prélude aux Assises !

S’interroger sur nos rapports avec notre environnement, réagir face au naufrage de la planète Terre, en musique et en famille : c’est toute l’ambition de l’escale « La Terre est à nous », programmée du 4 au 7 mai à la Maison de la Musique de Nanterre en prélude aux 5e Assises pour la ville sur le thème de l’écologie urbaine.

La Terre est à nous tous ! Y compris aux artistes qui s’emparent sans complexe des thèmes écologiques. Au programme par exemple : « Marée noire », un spectacle musical qui raconte avec humour et poésie un monde drogué à l’or noir. Pétrodollars, forages et même produits dérivés comme le plastique, toute l’histoire du pétrole est revisitée par ce spectacle alliant comédie, concert et vidéo : des archives de l’INA qui vous feront revivre entre autres la première crise pétrolière, celle de 1973,  l’époque où la publicité proclamait fiérote « en France on n’a pas de pétrole mais on a des idées… ». (Jeudi 5 mai à 20h30, vendredi 6 et samedi 7 à 19h, à La Forge).

prelude-a-la-mer-1aliocha-Pour les amateurs de danse et de paysages lunaires, rendez-vous samedi 7 à 20h30 pour « Prélude à la Mer/Love Sonnets » de Thierry de Mey. Ou comment la mer d’Aral asséchée, désastre écologique majeur du XXe siècle, peut devenir écrin pour deux danseurs sur le Prélude à l’après-midi d’un faune, de Debussy. Un spectacle complet alternant vidéo, improvisation dansée, et concert live, une heure trente de plaisir et de prise de conscience partagés, en présence de l’auteur (Maison de la musique).

j-rebotiervirginie-rochettVous aimez les jeux de mots, les acrobaties verbales, les rapprochements burlesques ? Ne manquez pas « Description de l’omme », de Jacques Rebotier. Ce joyeux trublion qui s’interroge sur les comportements humains (l’homme aurait-il perdu sa lettre de noblesse ?) décortique notamment notre rapport à l’environnement… Nous, humains, capables de dépenser sans compter pour nos chiens-chiens et autres petits chéris domestiques tout en laissant disparaître sans broncher des dizaines d’espèces d’animaux menacés (Voix et contrebasse, mercredi 4 mai à 19h, Maison de la musique).

Aux cinéphiles, « Requiem for a dying planet » propose une mise en musique envoûtante de documentaires signés Werner Herzog, l’un des plus grands réalisateurs allemands. A l’écran : cascades en Guyane ou plongée sous la glace de l’Antarctique, grandiose… A l’oreille, des musiques traditionnelles du monde entier jouées par le violoncelliste Ernst Reijseger, chantées par le Sénégalais Mola Sylla et le chœur polyphonique sarde Cuncordu e tenore de Orosei (vendredi 6 mai, 20h30, Maison de la musique).les-musiciens-cf011

Et enfin, « Ombres portées », un concert des élèves du Conservatoire de musique de Nanterre. Cette œuvre collective leur permet de jouer en orchestre, une chance pour ces apprentis musiciens. Un spectacle dédié aux jeunes, eux qui vont hériter de cette planète Terre (mercredi 4 mai à 20h30, Maison de la musique).

Téléchargez le programme complet


+ 10
+ 0
 

Désolé, vous ne pouvez pas laisser d'avis.