S'informer L'écologie urbaine Les rendez-vous citoyens 3e rendez-vous citoyen (9 juin 2010) : gestion différenciée des espaces verts et préservation de la diversité biologique
3e rendez-vous citoyen (9 juin 2010) : gestion différenciée des espaces verts et préservation de la diversité biologique PDF Imprimer

okjardinpartage19L’enjeu

La biodiversité - mot d’usage récent - est le résultat d’un processus d’évolution du monde vivant depuis plusieurs milliards d’années.
Elle est le tissu vivant de notre planète ; elle recouvre l’ensemble des lieux naturels et des formes de vie (plantes, animaux, bactéries, virus etc.) ainsi que toutes les actions et interactions existant entre les organismes vivants, mais aussi entre ces organismes vivants et leurs milieux de vie. L’homme étant l’une des composantes de ce tissu vivant.
L’enjeu de ce rendez-vous citoyen : comment chacun, particulier ou collectivité, peut favoriser le développement de la nature en ville et participer à la préservation de la biodiversité.

Les associations nanterriennes travaillant sur le sujet

-Naturellement Nanterre Comité local du mouvement national de lutte pour l'environnement (MNLE)
Le MNLE agit pour que l’essor des sciences et des techniques serve l'environnement au lieu de le menacer. A Nanterre, où les problèmes sont nombreux  (autoroutes, emprise de La Défense, bords de Seine, zones industrielles, protection des espaces remarquables etc.) Naturellement Nanterre offre un lieu de convergence pour élaborer des propositions et des moyens d'action pour un environnement de qualité pour tous.

-C’est si bio-Jardins solidaires :
Jardins partagés et jardins d’insertion- Jardinage biologique et cultures associées. Biodiversité en milieu urbain. Convivialité, ouverture sur le quartier et la ville.


La politique municipale en matière de gestion différenciée des espaces verts communaux

Le patrimoine vert de Nanterre recouvre 127ha, soit 32% de la surface de la commune, dont 42% appartiennent à la ville, 41% au département, et 17% aux offices HLM.
La gestion différenciée (ou éco-jardinage) a été mise en place en 2006 à Nanterre, elle concerne aujourd’hui 134 sites sur les 300 concernés. Ce mode de gestion permet de limiter les consommations des ressources, de favoriser la biodiversité (réduction d’utilisation de produits phytosanitaires) et de diversifier le paysage de la ville.
Objectif 2013 : la gestion différenciée étendue à la totalité des espaces verts communaux.


L’état de la biodiversité à Nanterre

L’inventaire faunistique réalisé sur la ville a permis de recenser 50 espèces d’oiseaux nicheurs, 5 espèces de mammifères (renard roux, écureuil roux, taupe et hérisson d’Europe, fouine) et une espèce de reptile (lézard des murailles).
L’inventaire des orthoptères et des abeilles sauvages a permis de repérer 15 espèces d’orthoptères (sauterelles, grillons et criquets) et 50 espèces -au moins !- d’abeilles sauvages.


Principaux points soulevés lors du débat :

-Les habitants doivent pouvoir prendre en charge l’entretien des espaces verts en pied d’immeubles
-Face aux nombreuses dégradations au parc des Chenevreux, il est nécessaire de développer les projets avec les élèves des collèges sur le thème de l’environnement et de faire connaître aux enfants les actions de la ville en matière de biodiversité, notamment par le biais des professeurs de SVT. 
-Le développement des composteurs : lire à ce sujet 300 kg de déchets éliminés par ménage et par an grâce aux composteurs individuels.  


Les propositions issues du débat : 

-Créer un lieu pilote en matière de biodiversité et de jardinage pour former les jardiniers amateurs aux techniques de la gestion différenciée.
 -Continuer à sensibiliser les habitants sur le thème de la biodiversité, par exemple avec l’opération « Laissons pousser »
-Mener une réflexion sur la science « participative » : créer des groupes d’observateurs des milieux de la faune amateur avec des habitants collecteurs