Accueil Expressions Groupe socialiste groupe socialistes
groupe socialistes PDF Imprimer

Dans une démocratie moderne, élus et citoyens doivent construire ensemble de nouvelles pratiques démocratiques favorisant la participation et le débat. Cela signifie aussi vivifier la démocratie : en associant les citoyens dès l’amont des projets car ils en sont les premiers destinataires ; en organisant des concertations régulières tout au long du mandat entre les habitants et les élus afin de trouver ensemble des solutions.

Le processus des assises pour la ville, initié en 1996, s’inscrit dans ce mouvement. Il doit être poursuivi avec rigueur et dans la transparence. Mais il faut être vigilant et faire en sorte que la parole soit donnée au plus grand nombre et pas seulement à celles et ceux qui savent la prendre. Donner la parole, écouter et prendre en compte les propositions des citoyens, c’est le sens de notre engagement et les assises, comme les conseils de quartier et les réunions publiques peuvent y contribuer.

Cette année, les assises pour la ville ont retenu le thème de l’écologie urbaine.

Depuis plusieurs années, le groupe socialiste a fait du développement durable et de l’environnement une de ses priorités. Dans le mandat précédent, c’est nous qui avons proposé le lancement du premier plan climat-énergie pour Nanterre. Après s’être beaucoup investi en matière de développement social au cours des dernières années, après avoir encouragé le dynamisme économique de notre commune; il fallait, que le troisième « pilier » du développement durable, l’environnement fasse enfin partie des priorités de la municipalité.
Dès 2005, nous avons lancé ce plan climat-énergie en choisissant une priorité : la lutte contre l’effet de serre et la prise en compte de la pénurie de pétrole et de gaz qui se profile dans un horizon proche. L’objectif national est toujours de diviser par 4 les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050 : c’est un énorme défi. A Nanterre, cela a conduit la municipalité à agir sur les bâtiments municipaux pour les rendre progressivement plus économes, tout en développant les énergies renouvelables dans nos projets.
Mais désormais, nous devons aller au-delà de ces premiers engagements et impulser une dynamique locale encore plus forte en faveur du développement durable.
C’est pourquoi nous nous félicitons du choix de mettre l’’écologie urbaine au cœur des assises pour la ville.
Car le développement durable concerne chacun. C’est la qualité de l’air, la limitation et le recyclage des déchets, la lutte contre le bruit, la préservation de la biodiversité, la qualité de l’alimentation… Autant de conditions d’une bonne santé de tous ceux qui vivent en ville. La priorité aux transports en commun est indispensable : demain il faudrait pouvoir se déplacer plus rapidement dans la ville et l’agglomération, sans voiture.
Il n’y aura pas de développement durable sans une priorité absolue à la sauvegarde de l’ensemble des ressources : l’air, l’eau, le sol, les écosystèmes, les matières premières… C’est une révolution qui se dessine dans nos modes de vie. Les socialistes veulent que Nanterre et ses habitants y prennent tout leur part et cela donne tout son sens à ces 5ème assises pour l’écologie urbaine.