S'informer Les Assises pour la ville 2003 : Consult’action, « Services publics et vie quotidienne »
2003 : Consult’action, « Services publics et vie quotidienne » PDF Imprimer

L'Observatoire des Assises se réunit pour la seconde fois en novembre 2003. L'ouverture de l'Agora, maison des initiatives citoyennes, permet d'accueillir cet observatoire de façon permanente. Les Nanterriens peuvent ainsi prendre connaissance du devenir de chacun des engagements pris lors des Assises et réagir, s'ils le souhaitent, en utilisant les moyens d'expression à disposition dans l'Agora.

Afin de pérenniser les démarches engagées et de faire un bilan des actions de la mairie dans le domaine des services publics, la Consult'action – Services publics et vie quotidienne est engagée en novembre 2003. Pour Gérard Perreau-Bezouille, aujourd’hui 1er adjoint au maire, « cette Consult'action a pour but de nous donner une photographie de ce que pensent les Nanterriens concernant la manière dont sont gérés les services publics par la collectivité locale » ( novembre 2003).

La consult’action : distribution d’un questionnaire à remplir et à retourner.
Pour donner la possibilité au plus grand nombre de Nanterriens de répondre au questionnaire, 115 « consult’acteurs » volontaires (103 agents de la ville, agents municipaux, gardiens d’immeubles et 12 acteurs de la vie associative, étudiants ou femmes au foyer) ont été recrutés, formés par l’institut BVA et rémunérés par la ville.

Leur rôle a consisté à :  

-distribuer les questionnaires à l’ensemble des 31 000 ménages concernés en expliquant l’objet de l’enquête, sa portée et son intérêt
-aider les personnes ayant des difficultés avec la langue française ou avec les supports écrits
-collecter les questionnaires remplis.
8633 questionnaires ont été récoltés

Le 29 avril 2004, à l'issue de la soirée bilan de la Consult'action, Jacqueline Fraysse déclare : « La démocratie représentative ne s'arrête pas à faire de la consultation ou de la concertation. Ce n'est pas simplement demander aux habitants ce qu'ils pensent. C'est faire de la politique avec tous, remettre du pouvoir aux mains des citoyens et leur donner les moyens de s'en mêler ».

A l'issue de cette réunion, sept propositions sont formulées par le Maire :

-le maintien et le développement de l'Agora maison des initiatives citoyennes (en y intégrant le futur centre de ressources de la vie associative) ;
-la continuation du débat sur les services publics ;
-l'évolution des conseils de quartier et des différentes structures participatives (en élargissant les compétences des collectifs et en remettant davantage de pouvoir entre les mains des habitants) ;
-une meilleure association du personnel communal à la démarche participative ;
-un engagement plus fort de la ville en matière d'environnement et de développement durable ;
-la confirmation de la composition actuelle du groupe de pilotage des Assises pour la ville et son ouverture possible aux citoyens, de même qu'aux élus de l'opposition. Pour prolonger ce dispositif, le Comité Local de la Démocratie Participative est mis en place fin 2004.

 

A lire aussi :

La philosophie des Assises pour la ville
Une longue expérience de démocratie participative

1997 : Premières Assises  pour la ville, « La Parole aux citoyens »
1999 : Deuxièmes Assises pour la ville, « Citoyens et Partenaires »
2001 : Troisièmes Assises pour la ville, cahiers d’expression et appel à projets
2006 : Premières Assises de la Jeunesse
2011 : Cinquièmes Assises pour la Ville sur le thème de l’écologie urbaine