S'informer Enjeux du développement local Faire partager l’ambition nanterrienne : les ateliers de l’Ouest parisien
Faire partager l’ambition nanterrienne : les ateliers de l’Ouest parisien PDF Imprimer

C’est tout l’enjeu d’une démarche véritablement démocratique et durable : faire partager une vision pour l’avenir, mettre en mouvement le plus grand nombre d’acteurs au service de cette ambition. C’est en ce sens que la Ville de Nanterre a impulsé la création des Ateliers de l’Ouest parisien.
Petit rappel : en juin 2008, le Préfet Lelarge, préfet directeur régional de l'équipement d'Ile-de-France, publie un rapport commandité par l’Etat, intitulé « Mission de prospective sur le quartier d’affaire de l’Ouest Parisien ».

Ce rapport préconisait l’extension de l’Opération d’Intérêt National sur Nanterre (OIN), la fusion des deux Etablissements Public d’Aménagement la Défense et Seine-Arche pour la mise en oeuvre d’un projet d’extension de la Défense passant notamment par le développement sur la zone des Groues d’« un nouveau quartier à vocation majoritairement tertiaire, situé sur le marché sélectif de La Défense ». Ce projet d’extension conduisait notamment à la construction de 800 000 m² SHON* de bureaux et 400 000 m² de logements d’ici 2025 sur ce secteur ; chiffre à comparer aux 3 millions de m² de la Défense existant en 2000.
Concrètement, si les préconisations du rapport avaient été adoptées, la Ville de Nanterre perdait toute autorité en matière d’aménagement sur 43% de son territoire, au profit de l’Etat, par le biais de l’EPADESA.
La publication du rapport du Préfet Lelarge a suscité une vive opposition de l’équipe municipale. Pour faire face à ces travaux, la Ville, dans la continuité de sa tradition de démocratie participative, a lancé une grande démarche de réflexion et de débat ouverte à tous les usagers du territoire, pour la définition d’un projet alternatif de l’Ouest parisien.
La première réunion publique le 24 novembre 2008 sur le thème : « L’extension de la Défense, quelles menaces pour Nanterre ? » a été suivie, au cours du premier semestre 2009, par plusieurs rencontres thématiques, sous forme de débats publics, à l'Agora et dans les quartiers, en présence d'experts. Objectif : informer les habitants sur les enjeux liés à l'extension de La Défense sur Nanterre, préconisée dans le rapport Lelarge.
Quelques thèmes des réunions publiques :
11/02/2009 : Les transports, un préalable à de nouveaux aménagements
18/03/2009 : Logement, vivre et habiter dans les villes de la métropole parisienne
13/05/2009 : Nanterre, ville durable: comment se développer en réduisant les impacts
environnementaux ?
17/06/2009 : Culture et savoirs, quelles pratiques, quels projets, quelles innovations ?

 D’autre part, le 28 mars 2009, plus de 500 personnes ont participé à une visite des territoires les plus concernés par les projets d’aménagements du secteur de La Défense : Les Groues, le pont de Rouen, l’échangeur A14/A86 puis l’île ferroviaire de La Folie.

Enfin, le 29 janvier 2010, près de 800 personnes sont venues assister au grand rendez-vous organisé par la ville au pied de la grande Arche de la Défense. Durant le premier temps de cet événement, un Grand Forum citoyen pour un développement alternatif de l'Ouest parisien s’est tenu sous forme de stands représentant les nombreux acteurs locaux engagés dans cette démarche de réflexions et de propositions (Association Environnement 92, architectes-urbanistes, experts de l’IAU d’Ile-de-France, associations nanterriennes spécialisées dans les questions d’aménagement, représentants d’entreprises implantées sur le territoire…)

Au cours du second temps de cette soirée, un grand débat s’est tenu entre experts, représentants associatifs et élus qui ont pu échanger sur les questions du développement économique, les évolutions urbaines et la solidarité, pouvant être envisagés à l’échelle de l’Ouest parisien.
Cette vaste mobilisation de la population nanterrienne a permis de faire reculer le projet porté par l’Etat sur Nanterre concernant l’extension du périmètre de l’OIN. Et l’élan citoyen s’est poursuivi avec la création du SIEP (Syndicat Intercommunal d’Etudes et de Projets des Deux Seine).

L’ensemble des démarches engagées a trouvé écho à travers un site web dédié, http://www.nanterre-ouestparisien.fr. A la fois centre de ressources et site ouvert à la participation, l’objectif était, et est toujours, de mettre à disposition du plus grand nombre un outil de collecte des contributions de tous les acteurs et citoyens voulant s’impliquer sur la question du devenir de l’ouest parisien ainsi qu’un nouveau support au débat. Il est aujourd’hui alimenté par des informations et documents concernant les transports en IDF et le SIEP.
Enfin, un journal papier réaffirmant les ambitions du projet de Nanterre pour l’Ouest parisien, a été publié et distribué en novembre 2009, afin de soutenir la mobilisation des Nanterriens. Une publication qui souligne la volonté de la Ville de contribuer pleinement à la définition du projet de développement du territoire, au même titre que les autres collectivités locales, l’ensemble des acteurs et citoyens concernés, le Département, la Région et l’Etat.

*SHON surface hors œuvre nette : surface totale moins celle des combles et sous-sol non aménageables, des terrasses, balcons et loggias.


A lire aussi :

-Une ville solidaire et écologiquement responsable

-Des ambitions traduites dans les documents-cadres de Nanterre

-Le projet spatial de Nanterre

-De nouveaux moyens de gouvernance