S'informer L'écologie urbaine Les rendez-vous citoyens 2e rendez-vous citoyen (16 septembre 2010) : réduire l’impact environnemental des déchets à Nanterre
2e rendez-vous citoyen (16 septembre 2010) : réduire l’impact environnemental des déchets à Nanterre PDF Imprimer

okrecyclage-cartonsL’enjeu

Comment réduire la quantité de déchets collectés à Nanterre, et comment collecter mieux ? Quels sont les enjeux environnementaux locaux liés à la gestion des déchets ? Comment sensibiliser les habitants aux impacts négatifs de la production de déchets sur l’environnement mais aussi sur leur santé et sur leur budget ? Comment agir pour réaliser l’objectif du Grenelle de l’environnement : réduire de 7% en 5 ans le volume de déchets ménagers ? Ce sont les principales questions abordées lors de ce rendez-vous citoyen consacré aux déchets.

Les intervenants de la soirée et les sujets présentés :

-Le service de collecte des déchets et son évolution, présentés par le service Déchets urbains.
Dès 1982, Nanterre s’est engagée dans la mise en place de collectes sélectives, et d’abord du verre. En 1990, la collecte des papiers et cartons est organisée dans les établissements scolaires. A partir de 1998, la collecte sélective des déchets ménagers est progressivement mise en place en porte à porte. Actuellement, pour améliorer la collecte, la mairie étudie la possibilité de remplacer les bacs à verres par des colonnes enterrées.
Le volume des déchets recyclables collectés augmente depuis 2003. Même si le tri en habitat collectif a des résultats un peu moindres.
Les bennes qui assurent la collecte roulent au GNV (gaz naturel de ville) depuis 2008, ce qui entraîne moins de bruit en ville, moins de dépenses en carburant et moins d’émission de gaz à effet de serre.
Deux  animateurs du tri sont chargés d’informer et de sensibiliser les habitants au tri.
En 2009, 55 kg de déchets par habitant et par an sont recyclés (verre, tissu, emballages, cartons …). 280kg/habitant et par an d’ordures ménagères (bacs marrons), non recyclés, sont valorisés (par combustion) et permettent la production d’électricité et de chaleur pour des logements voisins.
Nanterre bénéficie également depuis 1995 d’une déchetterie, où les particuliers peuvent déposer et trier bois, ferrailles, gravats, pneus, végétaux, produits toxiques, déchets d’équipements électriques et électroniques( D3E), huiles etc. Un centre de tri, enfin, a été créé en 2004.
Le traitement des déchets coûte 8 millions d’euros à la ville, contre 382 000 euros de recettes (issus du recyclage des déchets).

En novembre 2010, le service de collecte a été optimisé pour :
Diminuer de 364 véhicules de collectes par an le nombre de camions sur nos routes et réduire ainsi leurs nuisances :
     -diminution des émissions de gaz à effet de serre dans le cadre du plan climat territorial adopté en février 2007 (réduction de 16 tonnes équivalent carbone (TeqC) au minimum (sur une émission de 90 TeqC/annuelle avec la motorisation GNV))
     -réduction des émissions sonores et du dérangement des habitants 
     -amélioration de la circulation en ville car diminution de  l’encombrement de la voirie
Réduire de 250 000 €  le poste « collecte » grâce au projet d’optimisation (budget 2010 par rapport à 2009). Ce qui a entraîné une baisse de la taxe d’enlèvement des ordures ménagères de 8,7% entre 2009 et 2010.

A NOTER : le dimanche 15 mai, à l’occasion de l’Ecozone, une grande collecte de Déchets d’Equipements Electriques et Electroniques sera organisée devant le parc des Anciennes Mairies, sur le stand du SYELOM. Venez nombreux déposer vos vieux ordinateurs, claviers, souris, téléphones portables, imprimantes, grille-pains, cafetières électriques, mais aussi les objets lourds( machines à laver, télévisions).


-le compostage par l’association Naturellement Nanterre : Comité local du mouvement national de lutte pour l'environnement (MNLE)

 Le MNLE agit pour que l’essor des sciences et des techniques serve l'environnement au lieu de le menacer. A Nanterre, où les problèmes sont nombreux  (autoroutes, emprise de La Défense, bords de Seine, zones industrielles, protection des espaces remarquables etc.) Naturellement Nanterre offre un lieu de convergence pour élaborer des propositions et des moyens d'action pour un environnement de qualité pour tous.

En partenariat avec la ville, l’association Naturellement Nanterre a prêté une quarantaine de composteurs individuels à des Nanterriens, qui s’engageaient en contrepartie à peser la quantité de déchets éliminés par ce mode de traitement et à le promouvoir auprès de leur entourage. Résultat : le compostage individuel permet aux ménages de réduire jusqu’à 300kg par an leurs déchets verts et fermentescibles.


Principaux points soulevés lors du rendez-vous citoyen :

-la collecte des déchets industriels et notamment toxiques. La commune prend en charge le ramassage des seuls déchets d’activités économiques qui peuvent être assimilés aux déchets ménagers. Les professionnels doivent assurer l’élimination des déchets toxiques par leurs propres moyens.
-la nécessaire harmonisation des couleurs des bacs et donc les consignes de tri dans les villes. Elle est prévue dans le cadre du Grenelle.
-une meilleure sensibilisation sur le tri auprès des adultes est à prévoir, notamment sur la question des D3E. Un guide du tri a été distribué en boites aux lettres début 2010.

 

Propositions pour améliorer la gestion des déchets à Nanterre :

-définir les enjeux environnementaux à Nanterre liés à la gestion des déchets.
-sensibiliser les habitants sur le sur-emballage et développer l’information sur le tri.
-proposer aux habitants un service recyclerie / ressourcerie avec réparation et récupération des objets
-réduire le volume des déchets, grâce à un regroupement des entreprises pour la
gestion de leurs déchets.
-faire payer le service de collecte en fonction des quantités de déchets produites. Dispositif difficile à mettre en place dans les habitats collectifs.