Question de la semaine

Combien y a-t-il d'éco-quartiers à Nanterre?
 
facebook


Accueil Actualités Qu’en pensez-vous ? L’avis de quelques participants à l'atelier citoyen sur l'habitat écologique
Qu’en pensez-vous ? L’avis de quelques participants à l'atelier citoyen sur l'habitat écologique PDF Imprimer

11mai-magaliMagali, Paris, étudiante à Nanterre (et stagiaire au service de la vie associative de Nanterre):

"Je suis venue participer à cet atelier citoyen car j’étudie à Nanterre et je me rends compte que quand on est sur le campus, on ne sort quasiment jamais, on ne connaît pas la ville. Ce procédé d’échanges par petits groupes est intéressant mais j’ai trouvé que les propositions sur le sujet bruit/air étaient plus des constats que des pistes d’action.

En revanche j’ai appris beaucoup de choses sur les matériaux écologiques, comme la paille et j’ai apprécié les idées destinées à inciter les bailleurs à développer les bâtiments écologiques.

Personnellement, je suis plutôt écolo, je fais attention à ne pas laisser d’appareils en veille par exemple. Mais sur le campus, on ne sent aucune mobilisation de ce côté-là, il y a énormément de gâchis, c’est surchauffé. On est même parfois obligés d’ouvrir en grand les portes et fenêtres en plein hiver pour ne pas étouffer …"


11mai-liseLise, quartier Vieux-Pont, association les CREA, Créa-Monde, CEAN, la Soupe aux cailloux :

"Ce thème « comment rendre notre lieu de vie « écologique ?», m’intéresse au niveau des économies d’énergie qu’on peut réaliser au niveau du bâti.  J’appartiens à une génération qui ne jetait pas tout, par exemple on construisait des maisons qui pouvaient durer des générations… Je suis toujours désolée de voir tous ces immeubles qu’on démolit alors qu’ils ont seulement 30 ans, à cause de problèmes de durabilité de matériaux, ou de suivi d’entretien. Il faut revenir à des choses, des bâtiments durables, c’est trop important pour la planète et c’est l’avenir des jeunes d’aujourd’hui. Il faut travailler sur le long terme dès maintenant, arrêter de vivre au jour le jour, comme si demain n’existait pas, comme si nos réserves étaient inépuisables…"


11mai-alexisAlexis, quartier Parc nord, association Nanterre Ecologie, membre d’Europe Ecologie Les Verts :

"J’ai apprécié les échanges de ce soir, des choses intéressantes ont été dites, surtout sur la nécessaire participation citoyenne aux décisions concernant l’aménagement de la ville. J’habite à Nanterre seulement depuis 3 ans, j’ai l’impression que la ville progresse sur la question du bâti neuf, avec les projets d’éco-quartier, les panneaux solaires sur les écoles, le système de chauffage par les eaux usées : ce sont des projets innovants et intéressants, et il faut continuer dans ce sens –là.
Parmi les choses à améliorer : il faut rester vigilant sur les projets d’extension de La Défense sur Nanterre [en savoir plus sur cette question, grâce au site de nanterre-ouestparisien]. Il faut surtout, réduire la place de la voiture en ville, notamment sur ces routes départementales qui défigurent Nanterre. Il faut également augmenter les transports en commun sur les quartiers de La Boule et du Mont-Valérien et continuer à sensibiliser les habitants au tri sélectif.
Enfin, il faudrait ramasser plus souvent les détritus dans certains coins qui servent de décharges sauvages : sur le parking parc sud, près du terrain de tennis, il y a des bidons d’huile de voiture usagée qui traînent…"


11mai-benoitBenoît , quartier centre ville, association CEAN :

"Avec d‘autres associations de Nanterre, nous souhaitons lancer à l'occasion des Assises une démarche "Ville en Transition" à Nanterre : l'idée consiste à faire naître une initiative citoyenne à Nanterre pour préparer la ville à l'après pétrole, et pour cela à mettre en place des groupes de travail thématiques sur des actions concrètes. Je suis venu travailler dans cet atelier citoyen pour contribuer à la réflexion pour l’amélioration de la prise en compte de l’écologie urbaine dans la ville. Se plaindre c’est facile, mais il faut savoir proposer et ensuite il faut faire !
Ce qui est dommage, c’est que nous n’avons pas pu participer aux derniers calages de préparation des Assises après la fin des rendez-vous citoyens…Notre démarche « Ville en transition » constitue en un recensement des initiatives individuelles ou collectives (non portées par la ville) qui sont nombreuses à Nanterre, on aurait pu ajouter ces initiatives dans les fiches du « donné à débattre », cela n’a pas été possible.
Nous ne souhaitons pas nous inscrire dans l’événementiel pur. Ce qui m’intéresse dans ces Assises, c’est qu’elles puissent nous permettre de poursuivre et d’amplifier notre démarche. Nous voulons mutualiser nos propositions avec la ville, porter le volet citoyen de toutes ces propositions. Les Assises ne sont pas une fin, plutôt une étape."

 


+ 8
+ 0
 

Désolé, vous ne pouvez pas laisser d'avis.